Scalemodel forum dédié au maquettisme
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon

Aller en bas 
AuteurMessage
pg265
caporal
caporal
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Mer 17 Fév 2016 - 23:50

Bonjour,

Bonsoir,

Je vous propose un montage  maintenant terminé.
Il est donc présenté sous la forme d'un "WIP", assez long, qui regroupe toutes les étapes du début à la fin du montage.

J'espère que cela vous conviendra...

Voici le montage de la Ferrari 312 F1 de 1967.
Il s'agit d'un kit multi-matériaux au 1/20ème de chez Model Factory Hiro.

Habitué aux maquettes du prolifique fabricant japonais, je dois dire que je me retrouve devant l'un de ceux, avec la LOTUS 49 , dont la qualité des pièces et des assemblages me laisse pantois!
Les ajustages sont à tomber et même les plus petites pièces en White Metal sont d'une redoutable précision.
C'est donc, à ce jour, certainement l'un des plus beaux qu'il m'ait été donné d'assembler.
Quelques détails manquent tout de même, mais je m'attacherai à tenter de les représenter de mon mieux.

Voici donc quelques images des premiers assemblages à blanc d'une partie des pièces composant le moteur, la "baignoire" et la boite.
Aucune n'est collée...

Les 14 premières pièces du moteur:




Les 6 premières pièces composant la boite:


Une partie de celle composant la "baignoires" du pilote:


Un test avec la coque:


J'ai procédé à l'assemblage du réservoir d'huile par soudage:




Et commencé à préparer le radiateur afin d'y souder les grilles avant et arrière:




La suite avec:

- l'ajout de certaines pièces sur le moteur, 
- les sous-ensembles de l'admission qui ne sont que provisoirement présentés sur les culasses.
- les pièces de la boite collés cette fois-ci avec les étriers présentés eux aussi à blanc.









Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous....

Il fallait bien qu'elle y passe:









Un petit ponçage, dépoussiérage et vérification de l'ensemble et, comme la nature... n'aime pas le vide:







Et une vue du côté obscur :



Je me suis attelé à l'installation des rétroviseurs sur la carrosserie... pas si simple!
J'ai pris des mesures en fonction de photos de l'auto et des instructions de décoration pour les positionner.
J'ai ensuite fait des marques et percé deux trous pour chaque rétro, dont un légèrement plus grand sur l'avant pour le réglage.
Les rétros sont quant à eux percés de deux trous et équipés de tenons en cuivre.
J'ai laissé un peu de longueur pour y insérer deux boulons sur la face interne de la pièce de carrosserie.



j'en ai profité pour faire deux/trois trucs sur le moteur.
Une petite comparaison avec son petit frère de 1969...



Les belles jantes dorées:



La comparaison entre les pièces principales de carrosserie des modèles 67 et 69:





J'ai aussi plusieurs idées quant aux pièces d'isolation de l'échappement central, peut-être les refaire les pièces en alu...

J'ai décidé de tester l'apprêt "Surface Primer" de chez GRAVITY.
Il semble très polyvalent puisque destiné à la résine, au métal et au plastique...

Tout d'abord quelques bricoles à terminer afin de pouvoir préparer les pièces pour la première phase de peinture.
Il fallait que je termine les renforts des points d'ancrage des tirants du train arrière.
Ils sont composés de pièces en photo-découpe à coller sur l'arrière du châssis.
Mais... j'aime les rivets!

1ère étape, le perçage des platines en photo-découpe:



On positionne après avoir dégrappées et nettoyées les pièces:



on perce tous les autres trous pour compléter les lignes de rivets:



Bon, je sais, c'est sombre, mais c'est pour plus de clarté. Enfin vous voyez ce que je veux dire hein?...

Les pièces assemblées à blanc avant nettoyage et dégraissage.
Toujours à côté de la petite sœur de 69.





Le détail des tenons des rétros:



Il est maintenant l'heure de sortir le matériel pour le test :langue:
Le Sparmax Flat Pattern et le fameux "Primer" GRAVITY






Une photo au flash et une en lumière naturelle: 
Le produit est un régal à passer Jacques!
Surprenant de transparence sur la première passe, mais il couvre et se tend rapidement et à merveille!!




le museau



Il  joue de plus tout à fait son rôle de révélateur de défauts d'aspect et/ou de surface: J'ai une petite reprise de ponçage a faire sur une courbe du nez.

Très bonne finesse même en lumière et prise de vue rasantes:



e "Surface Primer" a une très bonne accroche sur le métal et la résine.

J'ai par contre eu la persistance d'un petit phénomène qui ne me tranquillisait pas:
j'avais marqué une partie de mes repères de perçage avec un stylo Staedtler que j'utilise sur mes cartes aéro plastifiées ou pour écrire sur les CD/DVD. Ils sont précis, permettent de différencier les marquages par des couleurs et surtout s'effacent à l'alcool.
Malgré un effaçage des marquages sur le "white metal", le bleu est remonté sur l'apprêt  :mouais2:
J'ai donc préféré ne pas tenter le diable et proposer à ladite pièce un bain salvateur de MEK (Mickey les intimes...).
Adieu peinture et éventuelles traces!
L'apprêt m'avait de plus permis de matérialiser quelques défauts dont je n'était pas certain de les voir disparaître avec les futures couches.
Un coup de Mori Mori et un ponçage soigneux devraient permettre de tout normaliser.


Le capot poncé et la partie supérieure de la coque mastiquée.


Le Mori Mori


La prochaine étape du processus de peinture.

Afin de permetre au rouge de facilement saturer sa teinte, une fine couche de jaune (Giallo Modena of course!) est appliquée sur l'apprêt.
Le rouge sera plus éclatant.



La partie supérieure poncée est apprêtée...



... et reçoit elle aussi sa passe de jaune:



Tout le monde se revêt enfin de son bel habit rouge:





D'autres pièces ont été patiemment préparées puis apprêtées:





Puis recouverte de noir ZP





Je vous présente les auteurs des méfaits de cet aprèm...



Les peintures GRAVITY sont exceptionnelles!
Faciles à passer, extrêmement fines, couvrantes, elles sèchent très vite et ont un très joli et non moins utile fini satiné.

quand faut y'aller... faut y'aller!
Vernis GRAVITY au rapport pour le passage de l'examen d'entrée dans l'armoire à peinture!

Zou! on sort du matériel neuf pour le passage du vernis: Godet, pipette, et gant.
Il n'y a pas de faute d’orthographe... je n'utilise un gant que pour la main qui tient la pièce à traiter, pas pour celle qui tient l'aéro.



Trois composants donc: Môsieur le vernis lui-même en personne, le catalyseur et le diluant.



Les trois composants sont combinés et laissés au repos 5 à 10 minutes pour le dégazage du mélange.
Le diluant permet évidemment d'allonger le produit selon le matériel et/ou les préférences de l'utilisateur.
Le vernis se passe comme son homologue de chez ZP, c'est  en tout casde cette façon que j'ai procédé:
une passe légère sous forme de brouillard, puis après 5 minutes une passe plus mouillée... ou deux.
J'ai travaillé avec le HP-TH Flat Pattern de chez IWATA, à 2.2 bars pour une pulvérisation stable et jamais inférieure à 2.1 bars.

deux petites vues indiscrètes des pièces au séchage dans la boiboite magique:





Je tenterai de faire quelques photos un peu plus tard dans la soirée.

En résumé, le produit est très agréable à passer.
Le brillant est... Brillant! et très profond sans que la couche soit épaisse.
Pour tout vernir, j'ai utilisé 6 ml de vernis et 2 ml de diluant et d'activateur!
J'en ai jeté une partie...
C'est plutôt économique.

Bon, sinon j'ai passé un coup de Gold Alclad sur le centre des jantes.



Celles présentées plus haut sont celles de la 312 F1 1968...  :evil:
Ça m'apprendre à en fabriquer (des 312F1...) 3 en même temps  :roll:

Voici quelques images du résultat, mais je ne parviens pas bien à faire ressortir la brillance du vernis.
Il doit se tendre encore un peu.











Désolé pour les photos...

La "baignoire" est percée et équipée de rivets  en inox de 0.5.
Elle est assemblée et soudée... à la soudure basse température; c'est plus solide que la cyano ou la bi-composant.



Le caisson avant est lui aussi percé et équipé pour sa part de rivets en résine de 0.7.
J'ai aussi décidé, après l'avoir percée, de ne pas utiliser la pièce en photo-découpe qui recouvre en grande partie le bouclier.
Elle m'a néanmoins été utile en tant que gabarit de perçage.



La colonne de direction est tronçonnée en trois parties et les rotules externes  elles aussi séparées de la crémaillère. Les parties externes de cette dernière sont réalisées en tube inox de 1.2mm.

Enfin, le fond de la baignoire qui supporte le pédalier et la cloison externe sont détaillées.
Toujours des rivets de 0.7 en résine.
Les pédales ne seront que très peu ou pas visibles...



J'ai travaillé sur le tableau de bord et sur le moteur.
Pas mal de recherche sur la base de la documentation dont je dispose pour me faire une idée plus précise des emplacements de durites et autres types de connexions d'huile, d'eau...

La face avant du tableau de bord installé dans la baignoire:



L'arrière:



Un gros plan:



Les compteurs sont recouverts d'une "vitre" en rodhoid taillée à l'emporte pièce (Waldron) et fixée au Micro Kristal Klear.
Cela ne se voit hélas pas beaucoup sur les photos...

Le moyeu du volant à reçu son Cavallino!



Le radiateur me paraissant désespérément vide, je ne pouvais pas le laisser en l'état.
J'ai fait du trompe l'oeil, loin de la réalité certainement, mais qui me convient mieux...

Barres de laiton de 0.8 et scotch Alu "avion":



C'est joli, ça brille encore...




Et toutes les grilles sont en place:




Primer GC:






Le corps des amortisseurs est constitué de pièces en aluminium usiné: C'est beau!
... Mais perfectible.
Je ne vais certes pas les rendre irrésistibles, mais tenter de les améliorer rapidement et simplement pour leur donner un coup de fouet.
Après étude de la doc, je me rends compte que j'ai des pièces qui ressemblent plutôt pas mal à ce que je veux faire.
Je "sacrifie" donc les belles pièces en laiton usiné de chez F1Specialties, perce, lime...
Et paf! installe la molette de réglage au bas du corps d'amortisseur:


Ca ne me parait pas totalement incohérent.
On y verra plus clair après la peinture.

Noir, c'est noir qu'y disait:





Je sais bien que l'on ne le verra quasiment plus, mais je n'ai pas pu résister :dents:



Masquage au téflon, et Orange FRAM de chez Gravity Colors.



Démasqué, "Stické" et agrémenté de la "colerette" en aluminium.

Bon, en voilà un qui est tout décoiffé, cheveux longs et en vrac:



'Va falloir s'occuper de lui...

Les biellettes de commandes des guillotines ne me plaisaient pas plus que ça.
Je les ai refaites:



Une belle coupe après être passé chez lz coiffeur pour raccourcir tout ça et installer les biellettes neuves:







Les "vases" sont polis et installés sur l'arceau.
J'en ai profité pour monter des raccords "banjo" usinés de chez RBMotion:



Reste à brancher tout ce p'tit monde...

Allez!
Re-peinturlurage des jantes: le doré passé précédemment ne me plaisait pas.
Apprêt, noir Alclad. Le doré demain si vous l'voulez bien!





Les jantes ont été percées pour recevoir les valves usinées de chez Rob.
J'en ai profité pour percer les étriers de frein pour installer les purges de la même origine et les conduites de Lockheed.

Les amortisseurs sont masqués et eux aussi apprêtés.
Passage du noir et du rouge demain.





Les grilles de protection des trompettes d'admission sont formées.
Je n'ai pas utilisé la grille fournie dans le kit, mais une autre dont la trame est plus fine.

Séance peinture.
- Des jantes en Alclad Pale Gold:



- des amortisseurs: rouge (Rosso Corsa GC) pour la partie basse et noir (Black ZP) pour le haut.



J'ai placé de petites plaques d'instructions sur le corps des amortisseurs:



Les molettes de réglage ne sont pas peintes, mais traitées chimiquement au produit de chez Master (Blackening agent).







Les jantes sont assemblées et équipées de leur valve:





on s'est occupé des freins.
Afin de pouvoir correctement nettoyer, colorer et "rayer" les disques (White Metal), j'ai rapidement confectionné de petites platines en alu tourné.
Elles vont me permettre de prendre les disques en sandwich et les installer sur un petit porte outil qui sera fixé dans le mandrin de la perceuse.

Les platines tournées:



Sur le porte outil:



Traité:



Les disques arrières sont détaillés avec de belles pièces photo-découpées, mais manquent de détail à mon goût...



Donc on perce les trous dans la pièce photodec en 0.4:



...Et installation des têtes "Allen" (RBMotion):



Les freins, ce sont aussi les étriers.
Ils sont percés pour recevoir les conduites et les purges:





Les disques avants sur leurs moyeux :







Les copains de derrière après un 1er léger jus:





J'avais commencé à détailler la boite de vitesse:



...Mais cela ne me convenait pas tout à fait.
J'ai ajouté une commande de boite faite de bric et de broc, de quelques écrous et autres boulons usinés et modifié le répartiteur de freinage que j'avais lui aussi rajouté:







J'ai aussi bien travaillé sur le reste des éléments du train arrière et des photos ne devraient pas trop tarder...

Il était aussi temps de prendre soin du train avant...
... et de se lancer dans un peu de plomberie après avoir installer la barre stabilisatrice et la crémaillère de direction dont j'ai terminé la modification:









On ne verra plus grand chose, mais le fait de voir une partie contribue, à mon sens, à donner une sensation de densité plus importante à la zone dans son ensemble.

Assemblage et vérification des alignements et du parallelisme du train arrière:





Préparation et pasage de l'apprêt sur les échappements:



Je me suis permis de rajouter des lignes de soudures qui, même si certaines ne devraient pas se trouver là, me plaisent (et c'est bien le principal!).
Elles ont en outre l'avantage de masquer les petits défauts de jointures entre le white metal et les sorties usinées sans trop d'effort.



Le tableau de bord est en cours de câblage en fonction de la doc dont je dispose:



Après avoir peint et protégé les bouchons des réservoirs de liquide de frein et du récupérateur d'huile, direction peinture.
Apprêt, "Pure White" ZP, Klir et jus à l'huile.
J'ai volontairement laissé, à tord ou à raison..., la ligne de moulage sur les côté de la grosse bombone afin de restitué l'aspect de bidon en plastique.



Les réservoirs de lockheed installés:





Léger jus sur les réservoirs métalliques avant d'y installer les conduites:



et enfin un petit montage à blanc pour se donner une idée:



Les échappements sont maintenant revêtus de leur blanc manteau:





J'ai continué à travailler un peu sur le détaillage du tableau de bord:
Ajout des écrous de maintien des compteurs et d'un peu de câblage.





La batterie avance et n'attend plus que ses câbles et son armature:



Enfin, j'ai refait un sélecteur et amélioré un peu l'aspect de la grille, déjà très belle d'origine.
Le pommeau est tourné et lustré, percé pour accueillir une tige d'acier de 0.8.
La visserie d'origine de la grille est supprimée, le support percé de 3 trous de 0.3 qui reçoivent les écrous usinés.



Le cockpit de la Bombinette est bien avancé maintenant.
J'ai quand même fabriqué le robinet de liaison entre les réservoirs de carburant qui figure sur une partie de ma doc... mais pas tout le temps!
Un coup de peinture et on installe ça bien en vue derrière la planche de bord:









J'ai rajouté le trop plein du vase d'expansion:



Test fitting de l'avant et mise en place du bouchon de carburant:



Je continue à rajouter quelques durites sur le moteur...:



C'est peu, mais ça prend du temps...C'est l'jeu ma pauv' Lucette!!

Faire et défaire...
Les raccords des conduites de carburant sur les injecteurs ne me plaisaient pas et l'installation du bouclier thermique était en outre compliqué pJ'ai tout refait...
J'en ai profité pour finaliser le placement des autres raccords et durites en procédant à un essai sur le chassis avec le bouclier en place.





Le treillis métalique qui protège les cornets contre l'ingestion de corps étranger est mis en forme à l'aide de l'outil fourni.
C'est un peu "flashy" pour moi.
J'ai passé la grille à la flamme pour lui donner une teinte plus convenable.
La mise en forme s'en trouve de plus légèrement facilitée.
Un petit test semble valider cette solution.













Je l'évoquait plus haut, le bouclier thermique est fait, sa mise en place validée.
il ne reste qu'à le décorer et le patiner:



Les échappements ont été assemblés:



Et équipés des brides de vérouillages des tubes:



Une légère couche de blanc est rapidement repassée sur les échappements pour corriger les petites rayures et peindre les brides.
Ils ont ensuite reçu une fine couche de vernis Aqua Gloss pour protéger la peinture.


Désolé pour les photos ce soir, elles sont pires que d'habitude...

La protection thermique est elle aussi peinte en Alclad White alu sur une base apprêtée de Dull Alu:



Les protections des cornets sont provisoirement mises en place.

Montage à blanc pour s'assurer qu'il n'y a pas d'interférence rédhibitoire entre les divers éléments:



Puis la patine, aux huiles, est lancée:









Tout ceci doit être accentué (très légèrement) par endroits et atténué à d'autres.

Et en plus j'ai perdu une pièce!

Bon, c'est pas la cata non plus vu que la pièce n'est pas bien compliquée à réaliser dès lors que l'on s'applique.
Il s'agit de la partie arrière de l'arceau dont les points d'encrage sont situés sur le moteur.
Ce dernier est dont réalisé en pliant une tige de laiton de 0,6 sur un gabarit du bon diamètre.



Elle est depuis apprêtée et a reçu une couche de noir Alclad en prévision de l'Airframe Alu final.

Séance déco avec la pose des décalcomanies:



Il reste le numéro de Prova à poser, mais je ne suis pas certain de celui qui convient: 36, 53?...
Je vais essayer d'approfondir.

Petite comparaison avec la petite soeur de 69:





Moins de sponsoring en 67!

L'arceau est maintenant terminé et positionné au travers du bouclier thermique:



Le moteur est maintenant installé à l'arrière de la baignoire.
J'ai rajouté les conduites d'huile de la pompe vers le filtre situé sous le siège.
Des images dans la prochaine mise à jour.

Le porte-fusée est fixé au triangle inférieur par une vis et, vu l'emplacement, cela me convient.
Je ne suis pas aussi convaincu par ce mode de fixation pour le "triangle" supérieur.
J'ai rapidement modifié le montage en insérant dans le porte-moyeu un tube d'inox qui recevra l'axe de la rotule que j'ai intégrée au triangle.
Les rotules fonctionnent comme les vraies et sont mobiles. e la ne sera cependant pas le cas sur le modèle.
Les photos seront plus parlantes:









J'ai déjà procédé de la même façon sur la Lotus 49 et d'autres modèles et suis plutôt satisfait: c'est cool à faire.

La partie avant est quant à elle quasiment terminée son installation sur la coque est imminente.
J'ai ajouté une empreinte de vis plate sur le centre de la molette de réglage des amortisseurs pour un peu plus de réalisme.











Les détails des capteurs situés sur les conduites des radiateurs ont été ajoutés et le train avant est maintenant en place.
J'ai fait un petit brossage à l'huile sur le volant ainsi que sur le baquet (W&N Noir d'ivoire).

Place à quelques images:









Voici quelques progrès et amélioration apportées sur certaines pièces.
Tout d'abord les pompes à essence qui ont été un peu détaillées pour plus de réalisme, mais surtout pour me faire plaisir!





Ensuite l'alternateur, d'une pièce (belle) d'origine, mais pour lequel j'avais aussi envie d'utiliser les outils...
Le centre est tourné dans un rondin de laiton, vis, écrous et rondelles de chez RBMotion, vis bombées empreinte plate de chez TMM.
Le jaune... Giallo Modena bien sûr!!



Installé sur la boite:



La boite est dorénavant accolée au moteur et au reste de l'auto:



Il reste à connecter les raccords de frein avant et à installer les pates de radiateur pour finaliser la portion avant:



Bon, ben ça sent l'écurie comme on dit...
Plutôt le garage ou le stand pour la circonstance!

Je vous présente donc ce soir ce qui semblent être les dernières images du WIP puisque la Bombinette sera vraisemblablement terminée demain ou dans le week-end!

J'ai apporté quelques améliorations aux tirants en ajoutant les vis, rondelles et écrous sur les rotules: c'est plus sympa et très fun à faire.
C'est aussi, je dois l'avouer, une démarche tout à fait égoïste très gratifiante!! Personne n'est parfait... surtout pas moi ;)

Allez, places aux photos du Bolide qui ne volera pas une bonne séance de nettoyage:















Ayé! Finito al bolido!

Seul la partie frontale du nez est délimitée pour passer le noir à l'intérieur, le reste n'est pas masqué: trop pénible à faire.
Il suffit de faire attention avec l'aéro et sa passe comme une lettre à la poste!







La grille est installée et peinte, plus claire, et de façon à mieux la distinguer dans la gueule du fauve.
Toutes les attaches de capot sont elles aussi mises en place.
Quelques zones reçoivent un dernier petit dry brush ou jus à l'huile pour mettre en valeur les détails.
Une rapide toilette est enfin faite en préambule à la séance photo.
Bon, ça tient plus du débarbouillage rapide que du lavage complet, mais ça passe!

Voici quelques photos supplémentaires.
Les photos définitives seront prises plus tard... J'ai dû refaire le saute vent et n'en suis pas très satisfait.























Bon, ben woilà...
J'espère que ce montage vous aura plu.
Le prochain est d'ores et déjà lancé: The Roooaaarrring Papaya alias McLaren M7A de 1968.

Désolé pour la longueur du post, mais cela me semblait plutôt judicieux pour la cohérence du sujet.

Pascal " />
Revenir en haut Aller en bas
Archiane
Adjudant
Adjudant
avatar

Messages : 1413
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : A coté de ST E

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 0:20

Bon....
Tout d'abord bienvenue sur Scale, je te connais sur Racing mais là-bas j'ai un autre pseudo.
Ensuite, je trouve que sur-détailler un modèle MFH faut être un GRAND MALADE...
C'est tout simplement somptueux de détaillage, mille bravos
Je vais digérer tout ça cette nuit, et demain j'aurai des tonnes de questions
Revenir en haut Aller en bas
JP
Général
Général
avatar

Messages : 18003
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 56
Localisation : Ambutrix- Ain-

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 7:16

Oh la la, on en prend plein les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Général
Général
avatar

Messages : 20854
Date d'inscription : 13/08/2015
Age : 48
Localisation : Duclair (76)

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 7:26

whaouh..............Ça c'est une majestueuse leçon !!!!! Un travail de dingue pour une magnifique réussite ! BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Poseidon690
Général
Général
avatar

Messages : 20141
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 54
Localisation : Deep South !!!

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 10:00

Hello,

C'est terrible !
Revenir en haut Aller en bas
Archiane
Adjudant
Adjudant
avatar

Messages : 1413
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : A coté de ST E

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 10:38

Bonjour à tous
Bon, Pascal, ma principale question concerne ces lignes de rivets. Ils sont de quelle marque, tu les trouves où ? S'ils ont un site web j'irai voir les différentes tailles proposées, toi tu as pris quoi pour du 1/20° ?
Ensuite les peintures gravity : tu les trouves mieux que les ZP, ou c'est une simple question de disponibilité ?
Enfin le montage de la M7 sera sur ScaleModel, ou alors faudra-t-il aller sur racing ?
A+ et encore Bravo.
Pat
Revenir en haut Aller en bas
jdmax
Admin
Admin
avatar

Messages : 7005
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 52
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 10:47

Alors déjà le kit en lui même est d'une beauté exceptionnelle, mais la réalisation ... c'est somptueux!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pg265
caporal
caporal
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 12:09

Bonjour,

Merci à tous!
Je suis heureux que le montage vous ait plu.

Les rivets sont en résine, de chez Calibre 35 en 0.5.
La marque à hélas disparu... Les rivets ne sont plus dispo: je travaille sur mon stock mais certains kits sont gourmands!
J'utilise aussi ceux de chez Masterclub, MFH, Scalemaster, en diamètre 0,4 ou 0,5.
Les peintures Gravity sont géniales, j'aime beaucoup les ZP aussi.
Le vernis GC est similaire au ZP.
Je suis très fan de l'apprêt GC, de sa grande finesse et de sa polyvalence.

La M7A, ma Papaye à roulettes, est d'ores et déjà en ligne sur le forum.

Pascal


Dernière édition par pg265 le Sam 20 Fév 2016 - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
G. Chapuis
Adjudant
Adjudant
avatar

Messages : 1119
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 64
Localisation : Eyzin-Pinet 38 / Ste Maxime 83

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 12:30

Ce montage est absolument MERVEILLEUX

Merci et bravo j'en ai pris plein les yeux.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
SnTcrash
2eme Classe
2eme Classe


Messages : 22
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 35
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Jeu 18 Fév 2016 - 13:31

Bonjour,

C'est vraiment superbe, bien expliqué et avec des photos qui ne gâchent rien !



Cdt
Crash
Revenir en haut Aller en bas
Archiane
Adjudant
Adjudant
avatar

Messages : 1413
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : A coté de ST E

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Ven 19 Fév 2016 - 10:59

Merci pour les réponses Pascal
Les peintures Gravity tu les trouves où ?
Revenir en haut Aller en bas
Wizzz
2eme Classe
2eme Classe
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 49
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Sam 20 Fév 2016 - 6:11

Hello,

C'est juste une tuerie !
J'ai une petite question, je suis novice en la matière et je prends l'exemple du moyeu et plus précisément l'étrier de frein. Est ce que tu perces systématiquement le support qui va recevoir le fil qui représente la durite ou simplement coller suffit ?
Revenir en haut Aller en bas
RAF3873
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 55
Localisation : Isère-Savoie-Finistère

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Sam 20 Fév 2016 - 6:34

Bonjour.

Tout d'abord :

Ensuite :

Et après :

Superbe présentation. Et peu importe la longueur! Il y a tout ce que l'on aime. Je ne monte pas de voitures, mon domaine de prédilection étant l'aviation. Mais il y a plein de trucs communs dans l'assemblage et le montage. Quand je vois le travail sur le rivetage, il pourrait s'appliquer à quelques aéronefs au 32°-35°, avion ou hélico, mais je sais que je n'y arriverai jamais.

Encore BRAVO! Fred
Revenir en haut Aller en bas
Bluewing
Adjudant
Adjudant
avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 48
Localisation : Saint-Guenole, Finistere.

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Sam 20 Fév 2016 - 9:00

Bonjour,

Wowwww....c'est absolument magnifique...du debut a la fin...du grand modelisme..!

C'est une tres belle reussite..!

Bravo..!

Amities,

Francois.
(P.S...J'ai eu le "douteux" plaisir de monter la 312B de chez Tamiyou...le client la voulait...rouge metallique..)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pg265
caporal
caporal
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Lun 22 Fév 2016 - 9:41

Bonjour,

... Et un grand merci à tous!

J'achète les peintures Gravity chez Gravity Colors.
Antonio est très sympa.

Le câblage des freins, des étriers sur la 312 en l'occurrence, est en fil de cuivre.
Il nécessite le perçage de la pièce sur, ou dans laquelle plutôt, il doit être installé.
Le white metal percé sur quelques mm permet en outre de guider le câblage et de le maintenir correctement pour sa mise en place, de faciliter sa mise en forme.

J'espère que mes explications sont suffisantes.
N'hésitez pas à poser des questions, je m'efforcerai d'y répondre de mon mieux ;)

Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Wizzz
2eme Classe
2eme Classe
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 49
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Lun 22 Fév 2016 - 21:05

Merci pour tes explications Pascal, tout est très clair, il ne me reste qu' à faire une centaine d'essais pour essayer de me rapprocher de ton travail :-)
Revenir en haut Aller en bas
pg265
caporal
caporal
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Lun 29 Fév 2016 - 23:47

Bonsoir,

J'avais un joli petit set de casques en white metal dans le stock d'accessoires...
J'en ai profité pour réaliser celui de Chris Amon et apporter un peu de vie à son bolide Rosso Corsa de la saison 1967.
Je me demande maintenant si ça ne vaudrait pas le coup de faire une petite mise en scène, je n'ose pas évoquer le terme de diorama, pour la Bella Macchina.

Je vous livre quelques images supplémentaires de la Ferrari et du "pilot gear".





























Le casque est peint ZP Pure White sur une base GC Grey Primer.
Il est ensuite vernis à l'Alclad et patiné aux huiles Winsor, Rembrandt et Sennelier fluidifiées à l'essence à briquet.
Les gants sont peints en Flat Black ZP et eux aussi passés aux huiles de façon très discrète.
Le masque est quant à lui décoré aux Humbrol 85 et 33, huiles. Son écran est en Micro Kristal Clear.

Bon, ben c'est tout.
J'espère ne pas vous avoir assomé avec toutes ces photos.
Commentaires et remarques sont, comme à l'habitude, les bienvenus.

Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Poseidon690
Général
Général
avatar

Messages : 20141
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 54
Localisation : Deep South !!!

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Mar 1 Mar 2016 - 5:10

Hello,

Ces "petits" details rehaussent le niveau de details deja impressionnant et ajoutent une touche de realisme agreable.
Finalement, tes maquettes sont comme leurs modeles réels, des mecaniques de haute precision !
Revenir en haut Aller en bas
jdmax
Admin
Admin
avatar

Messages : 7005
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 52
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Mar 1 Mar 2016 - 5:31

Une présentation en l'état est très intéressante, ça apporte un vrai plus à la base qui est déjà magnifique!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
JP
Général
Général
avatar

Messages : 18003
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 56
Localisation : Ambutrix- Ain-

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Mar 1 Mar 2016 - 6:43

C'est de la folie..

Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Général
Général
avatar

Messages : 20854
Date d'inscription : 13/08/2015
Age : 48
Localisation : Duclair (76)

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Mar 1 Mar 2016 - 6:56

J'adore ces rajouts de détails ! Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Wizzz
2eme Classe
2eme Classe
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 49
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   Mer 2 Mar 2016 - 23:07

Rohlala ... ça calme ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferrari 312 F1, GP d'Angleterre, 1967 Chris Amon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scalemodel :: RÉALISATIONS CIVILES :: TERRE :: MONTAGES-
Sauter vers: